Catégories
Décision Incertitude Prévision

Embrasser l’incertitude plutôt que tenter de prédire l’avenir ?

Sous prétexte de l’imprévision des conséquences du COVID, Philippe Silberzahn, nous invite à embrasser l’ #incertitude et agir plutôt que tenter de prédire l’avenir*. Baiser empoisonné ?

Selon moi, 2 confusions & 1 paradoxe

Confusion entre objectif, option d’action et “états du monde” possibles. Une #prévision n’est pas ce qui va se passer mais la probabilité d’une possibilité. L’enjeu n’est il pas de réduire l’incertitude en augmentant ce sur quoi on peut agir par la production de #connaissances ?

Confusion entre court et long terme : en période d’instabilité, certaines prévisions long terme sont vite obsolètes et le maintien d’actions visant un objectif dans un état du monde qui n’existe plus absurde. Mais pourquoi rejeter toute prévision ?

Enfin, espérer de meilleurs résultats en ne prévoyant pas est en soi une prévision, ce qui relève du paradoxe.

Si les météorologues s’étaient résignés à embrasser l’incertitude plutôt que la prédire, il n’y aurait pas de bulletins météo.

Prévoir, tester, se tromper, recommencer, n’est-ce pas ce qui permet de s’améliorer et mieux décider ?

Lien vers l’Article de Philippe Silberzahn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.